Quelques mots

Originaire du sud de la France, j’ai été bercé par l’odeur des oliviers et le charme des Cévennes où je passais mes vacances avec mes six frères et soeurs.

J’ai la chance d’avoir grandit dans une famille où l’art et la poésie ont toute leur place. Quelques peintures de mon arrière grand-père sur les murs de la maison et les aquarelles de mon père à la main, comment ne pas tomber dans le bain?

C’est en réalité un vrai mélange de mes parents qui ont influencé mon amour pour l’art.

Institutrice, ma mère occupait nos vacances scolaires par des activités manuelles et artistiques. N’allez pas imaginer que nous étions une parfaite petite famille qui ne regardions jamais la télévision et ne mangions pas de nutellas. Avec mes sœurs, nous mettions en boucle les classiques de Disney en chantant toujours plus faux (on le fait encore aujourd’hui). Mais c’est vrai que les livres de bricolages et les chutes de papiers ne manquaient pas pour enrichir notre créativité.

Amoureuse des mots comme ceux de Jacques Prévert, ma mère est aussi sensible à la beauté des albums jeunesse qu’elle nous lisait le soir. « Les passiflores » particulièrement, avec tous ces détails et ces peintures à l’aquarelle. J’entends encore sa voix de conteuse, différente de celle qu’elle avait habituellement, et qu’elle modifiait encore un peu pour donner vie à chaque personnage.

Quant à mon père, il collectionne les bd d’Idées Noires, Carmen Crue, Gaston Lagaffe ou les Bidochons. Celles-là sont celles que j’aimais lire et qui m’ont inspiré, mais nos étagères regorgent de belles lectures… En pensant à ces bd, je le revois sur son fauteuil en rotin de notre maison de campagne, pieds posés sur la table, il croise les jambes et frotte systématiquement ses pieds entre eux. Silencieux…il rit subitement, joues rouges et larme à l’œil, en relisant pour la millième fois une vanne qu’il aime tant, et qu’il semble redécouvrir une nouvelle fois.

Aujourd’hui encore, je n’ai pas toujours les bons mots, le dessin m’est plus facile pour m’exprimer. De nature calme et discrète, il m’aide à m’évader mais aussi à me souvenir. Mon univers est poétique et sensible, inspiré de mon quotidien, ces petits riens qui me font sourire et que j’aime retranscrire.

En jetant un œil à mon travail, vous devinerez rapidement que je suis une sympathique mémère à chat, totalement tête en l’air et à l’humour légèrement décalé qui ne fait rire que moi !

Alors bonne visite et à très vite !

Clémentine QUENTIN

Publié par Clémentine QUENTIN

Illustrateur Graveur

2 commentaires sur « Quelques mots »

  1. La sensibilité de Clémentine est très touchante. Je lui dis souvent que son regard me fait du bien, elle sait capter la beauté du monde, et nous l’offrir dans ses créations. Ses dessins sont comme elle: pleins de douceur et de générosité, bourrés de talent, et pétris de poésie. Ils sont ma respiration, mon évasion, mon sourire.

    J'aime

Répondre à Marie Helene Quentin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :